Les tendances culinaires de 2020

tendances culinaires 2020
Les tendances culinaires de 2020

Encore l’été et voilà que je vous parle déjà des tendances culinaires des mois à venir (anglicisme homologué par tout le monde sauf ma maman) . Ça promet!

Il faut dire que les sorties de la rentrée sont déjà arrivées, et avec elles, quelques beaux livres.

A force d’en lire par dizaine, sans le vouloir, on se crée une image des modes à venir. Qu’on veuille les suivre ou non, c’est toujours marrant de voir les tendances en mouvement, les petites vagues se transformer en houles.

Alors, lançons les paris. Dans ma boule de cristal, à la recherche des tendances culinaires de l’année 2020, je vois, je vois…

Le retour du plat unique

“Tiens, on s’ferait pas un brunch dimanche?”. Oubliez cette phrase tout de suite. En 2020, ça va mijoter sévère. Pour se retrouver chez les uns et chez les autres autour d’un plat d’enfance. Vos prochaines invitations : Le pot-au-feu chez Mathilde (avec la recette de papa, bien entendu). Le couscous chez Réjane et Jean-Claude. Les ficelles picardes d’Axel. Et en dessert? C’est crème brûlée, évidemment. Sans fruits rouges, sans twist. Une belle crème brûlée à la vanille avec un caramel qui croque.

Le livre à lire : From the Oven to the Table de Diana Henry, hautement désirable. Il faut dire que les précédents livres de l’écrivaine irlandaise sont très hauts placés dans notre panthéon culinaire.

Le renouveau de la cuisine française… par les Anglais!

Vous ne rêvez pas. La cuisine française revient à la mode, et ça n’est même pas grâce à nous. Remerciez tous les ambassadeurs outre-Manche qui redécouvrent le plaisir des casse-croûte, grandes bouffes et festins campagnards.

Parmi les adaptes : Alex Jackson avec son restaurant provençal Sardine, au cœur de Londres (et son livre de cuisine à tomber). Felicity Cloake, chroniqueuse du Guardian, avec son gourmand tour de France à vélo relaté dans One More Croissant for the Road. Rick Stein, qui, après avoir vadrouillé en Inde ou en Islande, s’attaque aux régions françaises dans Rick Stein’s Secret France (également en version documentaire culinaire sur la BBC).

Les cadeaux gourmands

Où on assume son côté mamie – papi chic. Oui, j’aime passer mon samedi à faire des confitures, et alors? Cette année, les tendances culinaires sont là pour nous décomplexer.

Dépassé, le stade où l’on renie la cuisine par féminisme. Le retour aux fourneaux, c’est uniquement par plaisir et pas par contrainte. Alors on prépare des paniers garnis pour ses proches et ses amis – mais seulement si ça nous amuse. Marmelades, terrine (rustique chic, on a dit). Puis on laisse la vaisselle à son partenaire pendant qu’on repart glaner des baies pour en faire de la liqueur.

Le livre à lire : A Basket By The Door, de Sophie Hansen.

La nourriture de l’âme

2020, c’est l’année où l’en rendra les protéines de soja texturées savoureuses. Et pourtant, ça n’était pas gagné d’avance. On aura beau manger traditionnel le dimanche, le reste de la semaine, ça sera végétarien ou végan. Pour la planète, pour la santé, par plaisir.

Alors on se plonge dans les ouvrages dédiés au végétal pour ne pas faire n’importe quoi.

Les livres à lire : Green Protein qui permet se bien se nourrir, sans carences, et en se régalant.

Vegan, de Marie Laforêt En règle générale, pensez à tous les livres de la maison d’édition La Plage, spécialisée dans le bio, le végétal et le durable. Une valeur sûre.

La mode du low-alcool

Dans un monde où chacun recherche son idéal et son calme intérieur, les grosses beuveries et les cocktails façon concours de cow boy n’attirent plus personne. L’heure du sans-alcool n’est pas encore venue (patience, patience), mais voici déjà le low-alcool. Les cocktails qui ne donnent pas le mal de crâne. Ceux qu’on peut boire au soleil en plein après-midi. Les verres légers et désaltérants qui n’empêchent pas de reprendre le volant ensuite.

Symboliquement, la petite dose d’alcool qui reste permet de se relier au reste du groupe – sinon, vous auriez peur qu’on dise que vous êtes chiants (si c’est le cas: changez d’amis et faites ce que bon vous semble). Accessoirement, l’alcool est également un très bon vecteur de saveurs. En garder une dose, même minime, permet des breuvages savoureux.

Le livre à lire : All Day Cocktails de Shaun Byrne et Nick Tesar

Et aussi: de passage à Londres? Le chef Alain Ducasse propose une carte de cocktails au café sans alcool.

Les histoires de famille

La cuisine en héritage. Chacun essaiera de recréer son patrimoine grâce à des recettes. Baan, de Kay Plunkett-Hogge, est dédié à la cuisine thaïlandaise. Il nous amène hors des sentiers battus grâce à des histoires de famille et de transmission.

Tel Aviv associe ses habitants à sa cuisine grâce au travail d’un collectif de créatifs. Autant livre de recettes que documentaire géographique, il nous dresse les portraits d’une ville en mouvement, qui est toujours prête à se mettre à table.

Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.