Souvenirs : Que rapporter de Londres ?

Vous prévoyez un week-end anglais et avez envie de (vous) faire plaisir? Voici les souvenirs que nous aimons particulièrement. Ce que nous nous réjouissons de rapporter de Londres, visite après visite.

Cette liste est à la fois non exhaustive et non contraignante. Envoyez-nous vos suggestions pour la compléter. Ne la voyez pas comme une recommandation littérale. Elle est longue, le but n’est pas de vous ruiner mais de vous inspirer pour faire vos choix, en privilégiant le bel artisanat.

Vous allez visiter Londres? Retrouvez ici toutes nos bonnes adresses

Se rendre à Londres: Le trajet prend à peine deux heures en Eurostar direct de Bruxelles, 1h20 en partance de Lille. Classe Standard à partir de 39 € l’aller, basé sur un aller-retour obligatoire. Pour la classe Standard Premier, à partir de 119 € l’aller. Quant à la classe Business Premier, compter 285 € l’aller.

Que rapporter de Londres : Mode et beauté

Une virée chez Paul Smith

Certes, Paul Smith a des boutiques à Anvers ou à Paris. Mais il est tellement représentatif de l’Angleterre, de ce mélange de joyeux et d’élégant, qu’un arrêt dans ses échoppes londoniennes reste un vrai plaisir. Version luxe, direction Notting Hill et la Westbourne House avec toutes les collections des défilés. Pour les bonnes affaires, c’est au Paul Smith Sale Shop qu’il faut se rendre – anciens modèles  à prix abordables, mais toujours avec ce sens de la coupe parfaite (23 Avery Row, Mayfair).
PS : ne ratez pas les chaussettes made in England.

A la découverte des Charity Shops

Les Charity Shops sont une institution anglaise. Imaginez des magasins de seconde main. Où tous les vêtements ont été donnés par leurs anciens propriétaires. Les fonds récoltés à la revente sont reversés à des associations telle que la lutte contre le cancer ou la lutte contre la pauvreté. De quoi combiner écologie et geste social avec la passion du beau vêtement. Rendez-vous dans les quartiers huppés pour dénicher des pièces vintages uniques ou des modèles de vos créateurs favoris.

Découvrez tous nos Charity Shops préférés

Entrer chez James Smith & Sons

Depuis 1830, le royaume du parapluie se trouve au 53 New Oxford Street. Il y en a pour tous les goûts et les modèles faits en Angleterre sont ravissants. Tout comme les cannes. Quand on les prend en main, il se dégage une sensualité du bois. D’un coup, on marche en ayant l’impression d’avoir une partie de la forêt avec nous.

La beauté à l’anglaise

Mention spéciale pour Dr Harris & Co et Penhaligon’s. Dr Harris & Co est le fournisseur de la couronne. Aspect de pharmacie à l’ancienne, boisée. Tout ce qu’il faut pour la toilette d’un gentleman de St James : accessoires de rasage, baumes et eaux de Cologne citronnées et fraîches.

Penhaligon’s a aussi cette image aristocratique, avec une pointe d’ironie. L’élégance légère et le flegme joyeux. Les parfums sont complexes et délicats. Ils sont parfois inspirés de caractères anglais: The Tragedy of Lord George, The Ruthless Countess Dorothea. Puis, parfois, ils rendent hommage aux fleurs des champs. Bluebell à la jacynthe. English Fern à la lavande et au géranium.

L’acrylique, c’est chic

Les bijoux Tatty Devine sont fabriqués à la main en Angleterre depuis 1999. Kitsch et joyeux, ils saisissent l’esprit anglais : pendentif bouteille de gin, broche putois ou renard. Puis, des créations excentriques très inspirées du psychédélisme 70’s.

The London Sock Exchange

Chez The London Sock Exchange, on fait des chaussettes. Des nouvelles collections sortent au moins tous les trimestres. Petits gingerbread en hiver, motifs de poisson rouge, de Hamlet ou de cheval de course. Toujours élégant, et réjouissant à la fois.

Hackney Walk: anciennes collections de créateurs

Tout a débuté par le magasin d’usine Burberry de Chatham Place. Il drainait toute une clientèle asiatique qui venait uniquement pour assouvir ses envies de trench-coat (à prix réduits). Puis, d’autres créateurs ont profité du potentiel de vente du quartier. On trouve désormais Anya Hindmarch et son esthétique pop, les classiques chic d’Aquascutum et les cashmeres de Pringle of Scotland.

Que rapporter de Londres : Décoration, design et jolies choses

House of Hackney

Des velours sensuels. Des imprimés extravagants. Tout un monde flamboyant et hautement cinématographique. La boutique de Shoreditch ne déçoit pas. Toucher des étoffes aussi soignées est un ravissement.

En savoir plus à propos de House of Hackney

Liberty of London

Un des grands magasins emblématiques de la capitale anglaise. Il y a souvent un monde fou. Cependant, les rayons décoration et tissus sont plus calmes, et ils sont parmi les plus intéressants. Tissus Liberty à la découpe, à choisir parmi des centaines de motifs. Puis, une sélection de créateurs britanniques – montants ou établis – pour rester à la pointe de la tendance.

En savoir plus à propos de Liberty

Faire un arrêt chez le fleuriste

Bon, ça n’est pas le plus pratique une fois dans l’Eurostar. Mais le souvenir fait tellement plaisir. C’est l’occasion de rapporter des gerbes de fleurs fraîches du Colombia Road Flower Market. Ou des pots de buis, de primevères ou de cyclamens. Comme dans les jardinières des demeures cossues de Chelsea.

Une table de campagne luxueuse

Pour la porcelaine, visez toutes les créations faites main à Stoke-on-Trent. Cette bourgade des Midlands est tellement connue pour son artisanat que ses habitants sont appelés les Potters. Des maisons établies y ont leur siège.

Burleigh – Service Mulberry Felicity

Burleigh est parfait pour les services en porcelaine à petites fleurs et à motifs bucoliques. Emma Bridgewater est connue pour ses mugs personnalisables. Wedgwood a un élégance classique, et ose parfois devenir rêveur, notamment grâce à la collaboration avec Kit Kemp, dédiée aux créatures mythiques.

Wedgwood – Mythical Creatures

Luke Edward Hall

Ce jeune artiste anglais est un touche à tout. Coussins, peinture de vases, estampes. On retrouve également son trait dans des collaborations avec la très preppy marque de mocassins Stubbs and Wooton. Ses oeuvres peuvent s’acheter chez Liberty mais aussi chez Jonathan Adler. Et pour les voir vivre, direction The Coral Room. Le bar du Bloomsbury Hotel a en effet fait appel à Luke Edward Hall pour décorer ses murs. Un résultat flamboyant.

Kit Kemp

Kit Kemp est à la tête du groupe hôtelier Firmdale. Elle se charge de la décoration et du design de chacun de ses établissements. Et ne s’épargne aucun effort pour contrôler tous les détails.

Ainsi, des rideaux à la vaisselle, des coussins aux produits de toilette, tout passe par sa main. Chelsea Textiles produit ses housses à l’âme enfantine. Rik Rak propose un spray d’oreiller relaxant. Christopher Farr vend les tissus sur mesure. Fine Cell Work collabore avec des détenus pour faciliter leur réinsertion via la couture. Que du bel artisanat et une noble idée du luxe.

Polly Fern

Polly Fern est une céramiste et illustratrice basée à Norwich. Les scènes et les personnes qu’elle peint sont plein de naïveté joyeuse. Un esprit très pop, de la légèreté colorée. Sa collection de vaisselle représentant des tableaux autour du jardin est pleine de charme.

Falcon

Ah, la vaisselle en émail. Le charme rustique à l’ancienne. L’ambiance de pub et l’odeur des tourtes qui cuisent au four. Les après-midi pâtisserie pour faire des cakes et des puddings. Direction Falcon pour recréer cette ambiance chez soi – des moules aux assiettes. Et pour le goûter, on passe à la théière rouge coquelicot.

Tom Dixon

De la création et du design qui brille. Bling sans être vulgaire, le style Dixon aime l’ostentation. Laiton. Or. Reflets métallisés. C’est urbain et sexy, pour un appartement contemporain qui en met plein la vue.

Que rapporter de Londres : Cuisine et gourmandise

Fortnum & Mason

Le rez-de-chaussée de la boutique de Piccadilly vaut l’arrêt ne serait-ce que pour son rayon thé et son rayon confitures. Surtout toutes les déclinaisons autour de la marmelade d’orange : coupes différentes, parfois avec une pointe de gingembre, de whisky, de sucre brun.

La seconde boutique, plus petite, est dans la City, au sein du Royal Exchange. Le bar est flamboyant, et parfait pour une pause thé à la rose ou saumon fumé et scotch egg. So chic. Dans les deux cas, vous pouvez retrouver les fameux hampers, ces paniers en rotin garnis si élégants.

En savoir plus à propos de Fortnum & Mason

Une halte chez le boucher

Au programme, plein de spécialités difficiles à trouver de notre côté de la Manche : Gammon, le gros jambon à faire cuire. Puis, du vrai bacon bien épais. Et des saucisses. A la marmelade. Cumberland. Mention spéciale au Borough Market. Le boucher Lidgate près de Holland Park a également très bonne réputation.

Des douceurs chez Ottolenghi

Bien sûr, vous pouvez petit-déjeuner chez Ottolenghi. Bruncher. Goûter. Mais n’oubliez pas l’option sucreries à emporter. Des sablés, des meringues, des guimauves. Des biscuits maison craquants. La saveur du beurre. Et toujours de joyeux twists, des épices chaudes. Parfait pour un retour en douceur, pour prolonger l’effet Londres quelques jours de plus.

Vous aimez Yotam Ottolenghi? Retrouvez ses recettes ici.

All I want for Christmas is…

… Christmas pudding. Quand c’est la saison, foncez sur ce gâteau aux fruits secs et confits. Vous êtes à Londres à Pâques? Pensez Simnel Cake à la place. C’est ce qui est génial en Angleterre, à chaque célébration, son gâteau.
Pour les pâtissiers en herbe, c’est aussi l’occasion de ramener de bons moules pour les faire à la maison : bassine à pudding, moule à Yorkshire pudding.

Le Christmas Pudding du Claridge’s, le summum du luxe

La petite épicerie britannique

Pensez aux pickles. Pickles de noix pour accompagner un ragoût de boeuf. Piccalilly jaune soleil pour réveiller une viande froide. Chutney aux oignons avec un fromage local. Potted stilton qui fait la compétition avec le roquefort. Ce bleu se trouve donc en pot, parfois macéré avec du madère. Au rayon fromage toujours, le Welsh Rarebit est une bonne idée. C’est une tartinade au cheddar, à la bière et à la moutarde. Votre tartines gratinées viennent de monter en gamme. Fergus Henderson du St John en propose pour une version chic. Il vend également des pieds de porcs en gelées à ajouter dans vos mjiotés.