Paysage d'Islande : impressions de voyage

Ne pas se rendre compte différence rêve et réalité

L’Islande regorge de paysages surréalistes. Nous sommes inondés d’images fantasmagoriques, d’effets spéciaux, de mondes imaginaires. Tout cela nous semble donc normal. Des geysers aussi éclatent, des routes de plusieurs dizaines de kilomètres sans croiser une âme, au milieu de pierres volcaniques noir charbon. Tout de suite c’est le cinéma qui prend le relais et il faut se pincer pour croire que tout ça n’est pas le fruit d’un réalisateur à l’imagination débridée, que c’est la réalité.

Au bout de la péninsule de Reykjanes, à Gunnuhver, l’activité géo-thermale bat son plein : sources chaudes et fumerolles. Ca fume, ça bouillonne. Le souffre embaume l’air avec ses relents d’œuf pourri. Sous nos pieds, le volcanisme en action.

En suivant la route 26 le long de la vallée de Thjorsardalur, le brouillard nous enrobe, la route apparaît de manière saccadée. Pas de panorama, simplement un sol noir, des gros cailloux. Une austérité lunaire, hors du temps. Voici la bulle islandaise qui vous fait tout oublier et relativiser.

Découvrez aussi notre itinéraire pour 10 jours en Islande