Park Hotel, un hôtel Art Nouveau au cœur de Turku, Finlande

Park Hotel, un hôtel Art Nouveau au cœur de Turku, Finlande

La première fois que je suis allée au Park Hôtel – Rauhankatu 1 – à Turku, c’était littéralement le miracle de Noël.

25 décembre, 5 heures du matin. Port de Turku et descente du ferry en provenance de Stockholm. Fine bruine après une nuit sans sommeil dans une chambre au dessus de la boîte de nuit du bateau. Pour : traversée par chère. Bonus: « it’s a final countdown » d’Europe en boucle toute la nuit.

Quelques kilomètres à marcher dans la nuit pour rejoindre le centre-ville, et là, le Park Hôtel. Tout du moins, son petit déjeuner car nous n’y faisions qu’une rapide halte.

Un lieu ancien au charme Art Nouveau comme on n’en fait plus. Je m’étais promis d’y revenir et d’y passer la nuit. Quatre années plus tard, je suis ravie de dire que cela s’est réalisé.

Les chambres sont totalement folles et maximalistes.

Fleurs, tentures épaisses et papiers peints, miroirs rococo. Motifs pastel et détails graphiques. Comme un musée dans lequel on aurait le droit de vivre, de bouger et de même s’asseoir sur les chaises. Un lieu plein d’histoire – mais pas morne, au contraire. Dans l’esprit, cela nous rappelle certaines pièces du Palais de l’Ermitage à Saint Petersbourg. Flamboyant, extravagant, généreux.

Le petit déjeuner avait suffit à donner un goût de reviens-y.

Bonne nouvelle, c’est toujours le cas. Saumon mariné, petits œufs à la crevette. Tarte carélienne à tartiner de beurre à l’œuf. Voici plein de spécialités finlandaises qui donnent envie de sortir du lit. Ajoutez de bons biscuits, des fromages et charcuteries ainsi que du porridge et le tour est joué.

Et maintenant, le détail qui rend encore plus heureux: le sauna.

Privatisable. Il suffit de le demander à la réception – à l’arrivée en haute saison, quand vous voulez le reste du temps. Vous payez à l’heure et les tarifs sont dans la même gamme que les saunas publics. Sauf que vous êtes seuls. Tout nu sur une serviette en train de boire une bière glacée après avoir transpiré. À faire les cent pas dans la cour en pleine nuit pour un vrai choc thermique qui vous promet un sommeil de bébé. Ensuite, on rembobine et on recommence. Sauna / boisson / froid. Sauna / boisson / froid.

Que certaines cultures aient pensé à inventer de tels rituels me remplit de joie.

Et sinon, à Turku, à part se prélasser à l’hôtel, que fait-on?

Hé bien on marche et on mange des gâteaux. Mention spéciale aux halles de Turku – ou Turun Kauppahalli en VO. On y trouve une pâtisserie avec son décor en wagon de train (bien fait, pas carton pâte). Là, les locaux se retrouvent pour boire du café filtre et déguster des viennoiseries.

Nous avons opté pour un prinsesstårta au massepain vert printemps, génoise, chantilly et framboise.

Vous êtes plutôt salé? Direction la poissonnerie qui propose la fameuse lohikeitto, une spécialité nationale. C’est la soupe au saumon frais, crème et pommes de terre. Délicat et doux comme un câlin assis les pieds dans le sable, en regardant la Baltique.

Puis, Turku est l’escale parfaite pour aller dans l’archipel de … Turku. Des chapelets d’îles sauvages et romantiques. Si vous passez par Nagu, ne manquez pas l’hôtel Lanterna qui a aussi un charme fou.

Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.