Oeufs tomate chinois : histoire d’un petit-déjeuner

oeufs tomate chinois

Oeufs tomate chinois

Petit-déjeuner au pied des montagnes
Chaque pays, et par extension, chaque famille a une variante des oeufs tomate. Chez nous, ce sont des œufs brouillés à la tomate. À Shanghai, nous avions goûté les nouilles aux œufs à la tomate. Voici désormais une troisième recette. Ces œufs à la tomate chinois nous ont été préparés par madame Lao Mao Cuo. C’est une nomade tibétaine, qui vit dans les montagnes derrière Langmusi, dans la province du Sichuan, en Chine. Nous avions fait une randonnée à cheval en plein cœur de l’hiver, sous la neige. C’est dans sa tente en yak que nous avions dormi et repris des forces. Au petit déjeuner, elle nous avait préparé ces œufs.
Contrairement aux œufs brouillés français ou anglais, ici, on ne joue pas que sur le crémeux ou l’onctuosité. Les œufs sont battus puis frits dans l’huile avant que les tomates soient ajourées. Cela leur donne un côté doré et croustillant.
Ensuite, on ajoute un peu d’eau et le plat mijote quelques minutes. Cela permet d’avoir un jus savoureux. Prévoir du pain plat pour saucer jusqu’au bout.
Devant, l’huile fumante. Derrière, des œufs battus à la baguette et des quartiers de tomate.
Dans l’huile chaude, les oeufs commencent à faire des bulles. A ressembler à des petits nuages aux bords croustillants.
Et c’est là qu’on peut les appeler officiellement des oeufs tomate

Oeufs tomate chinois

Temps de préparation5 min
Temps de cuisson10 min
Temps total15 min
Portions: 2 portions

Ingrédients

  • 4 càs huile
  • 4 oeufs
  • 2 tomates
  • 4 càs eau
  • 1 càs sauce soja

Instructions

  • Faire chauffer l'huile dans la sauteuse. Battre 4 oeufs dans un bol. Couper les tomates en quartiers.
  • Dès qu'elle fume, verser les oeufs et mélanger vivement. Ils vont gonfler et faire des bulles. Continuer à remuer.
  • Ajouter les tomates puis l'eau et la sauce soja. Mélanger.
  • Couvrir et poursuivre la cuisson à feu moyen pendant cinq minutes.
  • Enlever le couvercle. Remuer une dernière fois. Couper le feu et servir.
Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.