fbpx

Découverte de Northeast Harbor

Le Maine version preppy

Northeast Harbor semble être une ville d’habitués. Locaux, propriétaires de résidences secondaires, c’est opulent et paisible. Demeures démesurées face à l’océan, au milieu des arbres et des hortensias sous stéroïdes. Pas de flot touristique comme à Bar Harbor. C’est l’Amérique preppy, celle des études en Ivy League et des sorties en aviron. Propre sur elle et légèrement arrogante.

Les jardins y sont superbes: porches avec chaises en rotin et coussins assortis, fauteuils Adirondack sur les pelouses parfaitement tondues, bicyclettes vintage, et parfois, set de croquet. Tout l’imaginaire Côte Est à la Kennedy. Au milieu, la maison de Marguerite Yourcenar, petite et charmante, loin de ces proportions extravagantes.


Northeast Harbor se traverse à pied pour s’imprégner de son atmosphère de vacances nautiques. C’est une bulle déconnectée de la vie réelle.

Retrouvez aussi notre itinéraire pour 15 jours en Nouvelle Angleterre

Colonel's Restaurant

143 Main St, Northeast Harbor, ME 04662, États-Unis

L’arrêt des familles du coin pour un déjeuner simple. C’est là que nous avons entendu un marmot demander à ses parents “Is there a place in Maine where we can NOT eat lobster?” (y’a-t-il un endroit dans le Maine où l’on ne peut PAS manger de homard?). Pour changer, nous recommandons particulièrement le Lobster BLT: homard, bacon croustillant, laitue, tomate. En dessert, bonne viennoiserie myrtille-creamcheese. Le doughnut myrtilles est pas mal bien qu’un peu trop sucré.

123 Main Street Restaurant

123 Main St, Northeast Harbor, ME 04662, États-Unis

La halte “casual chic” de la ville. Au mur, une citation de Michael Pollan incitant à manger peu et manger en majorité des végétaux. On retrouve donc des salades santé, des biscuits maison protéinés. Dans l’esprit, cela coche toutes les cases de la branchitude nonchalante (et c’est plutôt bien ficelé). En pratique, la clientèle est plutôt banquier de l’Upper East Side que bohème de Brooklyn.