Pavlova à la rhubarbe ou comment ne pas rater une pavlova (contre-exemple)

Oui, comment ne pas rater une pavlova, et je me suis sacrifiée pour vous 🙂 Cette pavlova à la rhubarbe a été une bonne occasion de remettre les pendules à l’heure. D’y aller avec son instinct plutôt que de suivre des recettes aveuglément. Autrement dit : la première fournée était ratée, et la seconde non.

Pour réussir votre pavlova, en plus d’une bonne recette, ne négligez donc pas certains détails. Pour la recette, je suis fidèle à celle de Nigella Lawson. Sachez simplement l’adapter si vous voyez que tout ne se passe pas comme prévu. Je l’ai préparée des dizaines de fois sans encombre et c’est la première qu’elle fait des siennes. Conclusion : la recette n’est pas à remettre en cause, voici une jolie leçon d’indépendance.

Ce n’est pas parce que la recette le dit que c’est vrai

Une heure de cuisson. Oui, dans mon ancien four. Dans le nouveau, cela a cuit beaucoup plus vite. Alors considérez les durées comme indicatives et ne vous empêchez pas de jeter un œil de temps en temps pour voir si tout se passe comme prévu.

Four à 180 degrés? La première fournée a vraiment grillé tandis que cela n’avait jamais été le cas avant. Dans mon nouveau four mal réglé, c’est plutôt 140-150. Si vous inaugurez un nouvel appareil, faites d’abord un essai pour jauger de sa température réelle versus celle affichée.

Pour ne pas rater une pavlova: un étage uniquement

N’essayez pas de gagner du temps en faisant cuire deux pavlovas, une sur chaque étage. Ou donnez moi le secret si vous y arrivez. Pour une cuisson maîtrisée, c’était raté. Trop grillé en bas, pas assez cuit en haut. Quand je vous disais que la première fournée était ratée, je ne vous avais pas menti.

Pour une pavlova, mieux vaut y aller mollo

Vous hésitez sur la durée ou la température? Optez pour le moins chaud et le moins longtemps. La pavlova est une meringue. Chez les boulangers, on faisait traditionnellement cuire les meringues une fois le feu éteint, simplement avec de la chaleur résiduelle et beaucoup de temps. A toujours garder en tête pour ne pas se précipiter.

Et quitte à vous partager mes apprentissages, voici également…

L’astuce pour une succulente rhubarbe pochée

A nouveau : plutôt moins que trop. Feu pas trop chaud. Laisser peu de temps. Se retenir, être précis.

Faites un sirop avec la même quantité d’eau et de sucre et faire frémir – pas bouillir. Pensez douces bulles de savon qui éclatent plutôt qu’un océan déchaîné. Rincez puis détaillez la rhubarbe en bâtons. Pas besoin de la peler, ce sont les fibres extérieures qui permettent de garder de la texture. Que ça ne finisse pas en bouillasse (vous n’en avez pas envie, vraiment).

Mettez la rhubarbe dans le sirop. Quand les bulles reprennent doucement, baisser le feu. Laissez cuire deux à trois minutes puis couper le feu. Laisser ainsi jusqu’à refroidissement. Pas besoin de plus, ça sera cuit et ferme à la fois.

Ne reste qu’à récupérer les tronçons pour mettre sur la pavlova. Et le jus est super soit en jelly à l’anglaise, soit à ajouter au yaourt. Ou, pour un apéro chic, à du prosecco. Imaginez-le comme une variante bucolique et printanière du Bellini.

Vous en voulez encore? Direction la Domestic Goddess pour sa pavlova au citron.

Pavlova à la rhubarbe, dessert qui rend heureux

Pour 4 personnes

Ingrédients

  • 5 blancs d’oeuf
  • 210 g sucre
  • 2 càc maïzena
  • 1 càc vinaigre
  • 200 ml crème fouettée
  • 300 g rhubarbe pochée

Instructions

  • Monter les blancs d’oeufs en neige ferme. Ajouter le sucre en trois fois et continuer à fouetter la meringue jusqu’à ce qu’elle soit brillante et épaisse.
  • Ajouter ensuite la maïzena et le vinaigre. Fouetter quelques secondes de plus.
  • Préchauffer le four à 180 degrés
  • Etaler la meringue soit en une grosse pavlova soit en quatre individuelles.
  • Enfourner en suivant votre instinct 🙂 C'est à dire : baisser le four à 100 degrés immédiatement et regardez régulièrement pour vérifier que votre four ne vous joue pas des tours.
  • En théorie, la grosse pavlova individuelle est prête en environ 1 heure, et les petites en 30 minutes. Vérifiez et ajustez.
  • Laisser refroidir.
  • Garnir de crème fouettée non sucrée (pas besoin, la meringue l’est assez).
  • Terminer avec la rhubarbe pochée à la vanille.