Haltes sympas pour manger à Ixelles

Où manger à Ixelles?

Aujourd’hui, on flâne le long de la chaussée d’Ixelles afin d’y dégoter quelques arrêts gourmands.

Commençons avec l’atelier à tartes “C’est pas raisonnable”. Les garnitures sont originales et attrayantes. Pour un déjeuner au bureau, j’ai opté pour une part de la tarte anglaise avec cheddar, oignons rouges et romarin. La garniture est légère et crémeuse à  la fois, on sent bien le romarin sans qu’il devienne étouffant. Vraiment bon. Une petite suggestion pour améliorer le tout? Les tartes seraient encore meilleures réchauffées quelques minutes au grill plutôt qu’au micro-ondes, qui fait un peu ramollo (alors qu’en vitrine, tout est si doré). Ça mettrait encore plus votre travail en valeur.
Également goûté: La poireau-camembert, aux saveurs équilibrées, on goûte les deux sans qu’aucun n’écrase l’autre et ça c’est chouette!

Mise à jour: Testé: Chicon, poire et fromage (gorgonzola si je ne me trompe pas), à emporter et mangé froid. Combinaison sympathique (j’associe facilement chicon- poire, poire-gorgonzola ou gorgonzola-poire mais n’aurais pas pensé à mettre les trois ensemble, à mon grand tort), et pâte croustillante. Nickel. La prochaine fois, je tente le sucré.

manger à Ixelles

Compter 3,50 euro la part à emporter. Sinon, y’a moyen de manger sur place et jolie terrasse en bonus.

C’est pas raisonnable – 347 chaussée d’Ixelles – et une deuxième boutique sur la place Fernand Cocq; toujours à Ixelles.

Ensuite, une envie de produits bio se pointe. Du coup, on fait quelques dizaines de mètres en plus pour faire une halte chez Dolma. Le lieu comporte un resto végétarien que je n’ai pas encore testé (mise à jour, gouté et approuvé!), et une superbe épicerie. Quand on passe devant, ça a l’air riquiqui, mais une fois entré, on voit que la boutique est en longueur, à la manière des 3 pièces en enfilade Bruxellois.
dolma (5)

Ce que j’aime dans ce lieu? On y trouve tous les produits bio néerlandais, certifiés Eko. Quand j’habitais à Utrecht, il y avait un Ekowinkel pas loin de la maison et j’y ai toujours fait de superbes trouvailles. Ici, c’est la nostalgie qui revient.

Par exemple avec du dadelstroop, sirop de dattes, génial pour sucrer un yaourt ou utiliser en pâtisserie.

Vous avez également du vanillevla. Celui qui a déjà été aux Pays Bas vous dira à quel point cet préparation fait partie de la culture locale. En gros, c’est du lait, du sucre, de la vanille et un peu de maïzena, puis hop on fait épaissir ça. Monsieur G pourrait tuer pour un pudding aux raisins secs tout chaud servi avec du vla frais. Et celui vendu chez Dolma est extra, arôme naturel de vanille et pas de colorant, d’où sa couleur toute pâle.

On trouve également du son d’avoine à prix défiant toute concurrence (3 euro et quelque pour les 700g). Puis plein de produits pour les allergiques au gluten.
Et l’adresse fait aussi traiteur. J’ai goûté deux pâtés végétaux, un au seitan, et un au tempeh. Bon j’admets, ça n’a jamais vraiment été mon truc et ça ne l’est toujours pas. Pas de la faute du chef, juste la texture de ces viandes végétariennes que je trouve peu séduisante.
dolma

Par contre, pour le sucré, ils font une tarte chocolat-marron à tomber. La pâte est faite à base d’épeautre et croustille bien. Par dessus se niche une couche de crème de marron, et ensuite une mousse au chocolat soyeuse comme tout. Divin. (2,9 euro la -généreuse- part).

Dolma – 329 Chaussée d’Ixelles

Puis c’est l’heure du dépaysement et de nourriture roborative. Direction Polsmaak, une épicerie-boulangerie polonaise très chouette. Monsieur G adore ce pays, parle la langue, et se régale avec des bigos régulièrement (choucroute locale) alors pour lui faire plaisir, c’est l’endroit idéal.

polsmaak

La différence avec les échoppes situées à Saint Gilles? Ici, le pain est fait maison et délicieux. J’ai goûté à celui au miel et farine complète, vraiment extra avec une petite tranche de jambon fumé. Ce n’est donc pas un pain sucré, seulement pour le petit dej, c’est juste qu’il a un petit goût doux, qui contraste parfaitement avec la saveur des céréales. Il est beaucoup plus dense que les pains à sandwichs néerlandais et ça n’est pas pour me déplaire.
Ajout de monsieur G: “Forcément, ça n’est pas du pain sucré pour le matin, en Pologne le petit déjeuner est TOUJOURS salé, tu devrais le savoir”. Voila comment me faire clouer le bec ; )

Puis, tous les jours il y a du makowiec, ce gâteau roulé aux graines de pavot que vous vous devez de goûter. Dans la liste des pains, je dois revenir pour goûter celui à la citrouille et celui au cumin.

En trainant, j’ai trouvé de la betterave séchée. Nickel pour un pseudo barszcz (bortsch c’est du russe, pas du polonais -oui oui vous reconnaissez la patte de monsieur G dans ce site) improvisé, ou à réduire en poudre et à utiliser en tant que colorant alimentaire. Et le dernier produit, du chrzan, moutarde au raifort, mais cette fois avec en plus de la canneberge dedans.

Polsmaak – 311 Chaussée d’Ixelles

Et trois autres boutiques: A Anderlecht, Place du Droit ; à Jette, 450 rue Leopold I ; et à Forest, 25 rue Jean Baptiste Van Pé.

Tags from the story
Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Œufs en purgatoire à la mexicaine

Oeufs en purgatoire Voila une recette au départ Nord-Américaine, avec des œufs...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.