La Petite Bouffe: Soupe sichuanaise + 24 City

Une soupe sichuanaise pour aller avec un film chinois. C’est comme ça que je vous présente ma nouvelle lubie, La Petite Bouffe. J’aime ritualiser, créer consciemment de nouvelles habitudes. Je pense que cela me rassure, m’évite de partir dans tous les sens. “Et sinon je pourrais cuisiner ça, et ça, et ça avec”, c’est le piège dans lequel je tombe souvent. Ou comment transformer un repas facile en festin qui prend des heures – inclus cuisine mise sans dessus-dessous.

Lors de notre périple suédois, nous parlions de l’envie de voir encore plus de films. De réviser nos classiques. Et pour ça, j’ai besoin d’une trame.

Qui n’a pas déjà dit “et un jour, je verrais bien un film de…” + insérer ici un réalisateur hautement renommé ou un film de plus de 3 heures. Et puis, rien ne se passe. Une jolie intention, mais pas de concrétisation, à force de se laisser emporter par le quotidien.

Toutes nos recettes de cuisine chinoise sont ici

Alors voici le premier épisode de La Petite Bouffe.

Un projet personnel pour enfin voir plus de films, et continuer à bien manger.

La Petite Bouffe, c’est un soir par semaine. Un film + un plat. Pas d’entrée, d’apéro ou de dessert (bon allez, vous avez le droit de prendre un yaourt dans le frigo).

Pour m’amuser, au moins un lien entre le plat et l’oeuvre choisie. Le même pays, la même région. Puis le plaisir des plats uniques, des gros mijotés. Des soupes rafraîchissantes ou réconfortantes. Des ragoûts à manger à la cuillère, dans un bol bien chaud.

J’attaque avec une soupe sichuanaise pour accompagner 24 City.

Devant, la petite bouffe. Derrière, 24 City et une collection de livres de cuisine 🙂

Le film : 24 City de Jia Zhangke

A Chengdu, des portraits d’habitants ayant travaillé à l’usine 420. Usine désormais fermée pour être remplacée par des complexes résidentiels de luxe. Un film qui mélange les codes entre fiction et documentaire. Certains témoignages face caméra sont véritables, d’autres joués par des acteurs. Notamment Zhao Tao, l’actrice fétiche du réalisateur. Un regard plein de compassion. Puis une esthétique léchée, assez rare dans des films à visée historique.Chaque plan est un régal pour les yeux, entre l’harmonie des formes et le travail sur les couleurs. Pour mieux comprendre les mutations de la Chine contemporaine tout en satisfaisant son plaisir visuel.

La petite bouffe : Soupe sichuanaise au pak choy et au porc

Cette soupe sichuanaise est un classique du quotidien. Peu d’ingrédients et une rapidité à préparer, la formule gagnante pour des plats qu’on fait et qu’on refait. Contrairement aux héros prolétaires de 24 City, ici, nous avons ajouté un peu de porc. Ceci dit, c’est à la chinoise, en utilisant la viande plutôt comme un assaisonnement que comme un ingrédient principal. La version populaire en utiliserait encore moins, ou mettrait simplement des os dans le bouillon pour le rendre plus animal.

Vous avez donc d’un côté un bouillon au pak choy, et de l’autre, du porc haché doré à la sauce soja et au vin de riz. Puis, un assaisonnement en dernière minute : nouilles instantanées, ciboule, sésame et piment. Du poivre de Sichuan pour relever l’ensemble et le tour est joué.

Recette adaptée de Every Grain of Rice de Fuchsia Dunlop.

La Petite Bouffe: Soupe sichuanaise + 24 City

Fanny Broissand
Pour 2 personnes

Ingrédients
  

Pour le bouillon

  • 1 bouillon de légumes
  • 4 pak choy

Pour le porc haché

  • 150 g porc haché
  • 1 càc huile
  • 1 càs sauce soja
  • 1 càs vin de riz

Pour la garniture

  • 1 paquet de nouilles instantanées version légère - comptez en deux si vous avez une grosse faim
  • 2 càs ciboule ciselée
  • 2 pincées Sel
  • 1 càc poivre de Sichuan moulu
  • 1 càc huile de sésame
  • 1 càc huile de piment

Instructions
 

  • Faire chauffer un litre d’eau avec le bouillon de légumes à feu moyen.
  • Rincer le pak choy et le couper en tranches.
  • Préparer le porc haché. Dans une sauteuse, à feu vif, faire chauffer l’huile. Ajouter le porc et bien remuer. Quand il est doré sur toutes les faces, ajouter la sauce soja et le vin de riz et remuer. Dès que le porc est cuit, au bout de quelques minutes, couper le feu.
  • Quand le bouillon bout, y verser le pak choy et faire cuire 2 minutes. Couper le feu et réserver.
  • Dans chaque bol, répartir la garniture. Verser le bouillon bien chaud dessus. Terminer avec le porc haché.
  • Attendre cinq minutes avant de goûter, le temps que les nouilles cuisent.