La Petite Bouffe : Gaspacho lacto-fermenté et Julieta

Pour ce deuxième acte de La Petite Bouffe, direction l’Espagne. A nouveau, le but est d’associer films et repas en trouvant un dénominateur commun. Le plat préparé doit être suffisamment simple pour pouvoir le déguster tranquillement à son plateau télé. En ayant encore assez d’énergie et de temps devant soi.

Ici c’est donc un gaspacho. Il se prépare en avance mais ne nécessite que 10 minutes de travail. Il faut simplement penser à l’anticiper. car vous voyez, dans mon enfance, je mangeais des gaspachos délicieux. Mes grands-parents habitaient en Espagne et ce qui a été préparé quasiment de manière quotidienne. Mais en France ou en Belgique, les tomates sont souvent fadasses. Je m’étais résolue à acheter les versions toutes faites (de la marque Alvalle,  pour ne pas la citer) qui avait plus de saveur que le fait maison, quelle ironie.

La recette : Gaspacho lacto-fermenté

Sauf que là, vous avez une arme avec vous : la lacto-fermentation. pensez à la différence entre du chou cru et de la choucroute. L’un est croquant, assez agréable mais sans un caractère impressionnant. l’autre est salée, acidulée. Quand on mange de la choucroute, cela réveille les papilles, cela fait bouger notre bouche d’une façon différente.

Eh bien c’est la même chose avec ce gaspacho lacto-fermenté. Il devient intense, avec une belle saveur de piment fumé. Un petit peu vinaigré, très légèrement pétillant. Cela surprend à la première bouchée et ensuite, c’est un peu comme avec les chips ou les olives, on en redemande. Pour le petit lait, il faut utiliser du petit lait de faisselle ou de fromage blanc. C’est le liquide presque transparent, un peu blanc, qui flotte à la surface ou autour. C’est ce qui permet de lancer la fermentation. Ne pas prendre de petit lait de yaourt, ça ne fonctionne pas.

A accompagner de jambon ou de chorizo espagnol très finement tranché.

Toutes nos recettes de cuisine méditerranéenne sont ici

Toutes nos recettes de cuisine estivale sont ici

Le film : Julieta

Julieta est un film de Pedro Almodovar. Il est sorti en 2016 et a été projeté au Festival de Cannes. On retrouve le sens des couleurs et des motifs du directeur madrilène. Du rouge, des imprimés, des teintes intenses. Là, on découvre Julieta, qui a fuit son passé, jusqu’au jour où… Un film sur les secrets de famille, sur les non-dits. Sans drame ou tape à l’oeil, la grande pudeur du traitement des sentiments contraste avec l’esthétique affolante du film.

La Petite Bouffe : Gaspacho lacto-fermenté et Julieta

Ingrédients

  • 6 tomates
  • 1 concombre
  • 2 oignons nouveaux
  • 1 poivron rouge ou vert
  • 2 gousses ail
  • 1 càs chipotle en adobo purée de piments fumés mexicains - à trouver en épicerie latine
  • 2 càs vinaigre de vin rouge
  • 150 ml eau
  • Sel en fonction du poids des légumes mixés
  • Petit lait en fonction du poids des légumes mixés
  • 4 càs huile d’olive

Instructions

  • Rincer les légumes. Peler le concombre. Tout couper en dés.
  • Mettre les légumes dans un mixeur ainsi que le vinaigre et l’eau. Réduire en soupe.
  • Mesurer le volume obtenu, normalement vous devez avoir entre un et deux litres de gaspacho.
  • Comptez 1 cuillère à café de sel et 2 cuillères à soupe de petit lait par demi litre.
  • Une fois la mesure prête, ajoutez donc le mélange sel et petit lait au gaspacho.
  • Laisser à température ambiante couvert d’un linge. La lacto fermentation prend entre 2 et 3 jours en fonction de la température extérieure. Plus il fait chaud, plus ça va vite.
  • Quand c’est prêt, ajouter l’huile d’olive, mélanger et réfrigérer.
  • Boire bien frais - accompagné de concombres en dés si vous le souhaitez.