Istanbul côté asiatique

A Istanbul, si l’envie vous démange de passer en Asie, vous pouvez choisir entre Uskudar et Kadikoy. Une quinzaine de minutes de bateau plus tard et vous y êtes. Deux quartiers et deux adresses renommées, faites votre choix !

1) Uskudar – Kanaat Lokantasi pour un déjeuner simple et savoureux

istanbul coté asiatique uskudar market (2) uskudar market (3) uskudar market (5)

Ambiance cantine, les plats sont prêts et on n’a qu’à montrer au serveur ce que l’on désire.

kanaat lokantasi istanbul (7) kanaat lokantasi istanbul (5)

Ici, un coeur d’artichaut au zeste de citron, fondant à souhait, des aubergines en sauce tomate et oignons fondus, et un kebab au yaourt (plus connu sous le nom d’Iskender): Viande hyper tendre, en sauce tomate un peu pimentée, et quand on plonge la cuillère dedans, on trouve en dessous une couche de pain qui s’imbibe de tout ce jus. A côté, du yaourt épais pour contrebalancer, un régal

. kanaat lokantasi istanbul (8)

Pour les desserts, on a aussi envie de goûter à tout. Vous pouvez voir les deux points faibles des Turcs: Les puddings et les fruits confits, entre les deux nos cœurs balancent. kanaat lokantasi istanbul (9)

Et on finit par commander un Tavuk gögsü ou pudding au lait et au blanc de poulet. Non ne partez pas, c’est un vrai régal! Le poulet effiloché donne une texture extraordinaire mais ça ne goûte pas du tout la viande. Lacté, avec de la cannelle. Si vous avez quelques réticences, fermez les yeux, n’y pensez pas et vous allez être surpris! Budget pour deux inclus 5 plats (oui deux n’ont même pas été photographiés…) + 1 dessert + 2 ayran : Environ 15 euro.

Kanaat Lokantasi – Une adresse familiale chaleureuse. Tembel Hacı Mehmet Mh.  Selman-ı Pak Caddesi 25, Üsküdar

kanaat lokantasi istanbul (12)

2) Kadikoy – Ciya pour une avalanche de mezzes.

kadikoy (1) kadikoy (3) kadikoy (4)

Là encore, même principe, pour les salades on se sert, et pour les plats chauds, on montre ce qu’on veut goûter. Chouette possibilité de prendre les plats en demi portion, ce qui permet d’avoir deux fois plus de variété! ciya istanbul (11)

Résultat des courses: Salade façon tabouleh, tartinade de poivron et noix, salade de persil et olives, salade de boulgour au piment, salade d’herbes. Frais et léger, on en redemande. ciya istanbul (2)

Un super pain tout chaud pour tremper…

ciya istanbul (3)

Et une deuxième assiette: Feuilles de vigne, houmos, aubergines séchées farcies, piment séché et farci (ne vous méprenez pas, ça n’est donc pas un poivron, et ouf ça pique!), pourpier juste tombé, yaourt au concombre bien épais. ciya istanbul (4)

Pour les plats, voila donc quatre demi portions avec un dénominateur commun: L’agneau. Dans le sens des aiguilles d’une montre: – Agneau aux fèves: Une découverte, ne pas peler les fèves et les couper comme des haricots, tout aussi bon et bien plus rapide – Agneau au yaourt et aux herbes (menthe et aneth en tête) – Agneau aux amandes vertes: Là encore, une vraie surprise, des amandes entières inclus la coque, et à la cuisson ça devient tendre tendre tendre – Agneau aux artichauts: Un régal de simplicité qui met parfaitement en valeur la superbe saveur de ce légume.

ciya istanbul (5)

Desserts? D’abord un künefe: Gâteau de cheveux d’ange, au coeur fondant à la mozzarella, bien beurré et croustillant. Oui c’est sucré et oui ça va terriblement bien ensemble. ciya istanbul (9)

Ou pour continuer dans les surprises, deux noix confites, là encore avec la coquille qui devient tendre, servies avec du kaymak, cette crème hyper épaisse qui est ma fixette du moment.

Ciya Sofrasi, j’en veux encore – Caferağa Mh.  Güneşli Bahçe Sokak 43 Budget? Pour deux, avec deux verres d’ayran, 16 euro.

ciya istanbul (8)