Voila un bon dessert traditionnel, que beaucoup doivent connaitre de nom mais peu l’ont surement goûté. En tout cas, c’était mon cas jusqu’à aujourd’hui.

Alors un fontainebleau, pour résumer, c’est un yaourt crémeux crémeux mais en même temps léger grâce à l’ajout de crème chantilly. Traditionnellement, on le sert avec un coulis de fruits rouges. (la “vraie” version est-elle à base de yaourt ou de fromage blanc? Mystère mystère)

Ici, j’ai voulu garder la couleur mais avoir un ensemble un peu plus acidulé, c’est donc un sirop de fleurs d’hibiscus qui l’accompagne.

fontain. hibiscus (1)

Pour 2-3 gourmands il faut:

200g de crème liquide
– 500g de yaourt entier
– 50g de sucre

Verser le yaourt dans un torchon, faire un noeud aux extremités pour obtenir la forme d’un seau. Laisser égoutter le yaourt pendant 24h pour qu’il perde le maximum d’eau -un peu à la manière du hangop néerlandais donc.

Le lendemain, battre la crème liquide bien froide en chantilly. Y incorporer le yaourt qui ressemble desormais à un fromage frais à tartiner, et le sucre. Mélanger doucement.

Pour le sirop, il faut:

– 10cl d’eau

– 60g de sucre

– 2 càs de fleurs d’hibiscus séchées – ca se trouve chez des vendeurs de thé

Faire bouillir l’eau. Y infuser l’hibiscus pendat 10 minutes. Filtrer et récuperer le jus. Mélanger le jus et le sucre et faire bouillir pendant 5 minutes.

Servir une généreuse louche de fontainebleau dans un plat, verser le coulis acidulé autour. Décorer avec des copeaux de chocolat et déguster.

Sur ce, je vous souhaite de bonnes fêtes à tous et m’en vais de ce pas glandouiller quelques jours, pour un voyage transfrontalier gourmand.