Elégants cocktails au bar de The Hotel, Bruxelles

Un verre au bar de The Hotel

Boulevard de Waterloo 38, 1000 Bruxelles, Belgique

Si vous passez la porte de The Hotel et vous rendez au bar, vous verrez qu’il n’y a pas de comptoir à proprement parler. Vous pouvez vous installer sur la grande table, et le mixologue, Fabrizio Sbarufatti, sera en train de concocter ses cocktails juste à côté, en papotant et transmettant quelques astuces.

L’ambiance est plus “lounge” – canapés confortables, murs noirs et coussins pourpres, parfait pour un premier rendez-vous.

Quand on consulte la carte, on se rend compte qu’elle est spécialisée dans le gin. Ceci dit, rien ne vous empêche de sortir des sentiers battus. Discutez avec le barman, faites lui part de vos goûts et laissez vous surprendre. Nous y avons passé quelques heures en se laissant porter et en sommes ressortis ravis.

Lisez plutôt:

Un whisky sour aromatique, aux notes de vanille, boisé et idéal en cette saison. A côté, un cocktail pittoresque combinant gin, les dernières framboises et du thé.

Au détour de la conversation, nous abordons le sujet de la cuisine, puis des fruits de mer. En plaisantant, nous émettons l’idée d’un cocktail les utilisant. Fabrizio pense qu’aux huîtres, c’est une option envisageable et que le côté iodé pourrait réellement fonctionner.

Quelques minutes plus tard, voici donc le Martini aux Huîtres.

Corsé et plein de saveurs, surtout quand on ajoute le mollusque dans notre verre et qu’on le laisse s’imbiber de vodka. Iodé. Intelligent. Loin du gimmick, c’est vraiment savoureux. Un cocktail qui plaira aux amateurs de Dirty Martini, à ceux qui cherchent une combinaison de fraîcheur et d’umami.

Un seul conseil: Osez rentrer dans ce type de bar, où certes, votre cocktail vous coûtera plutôt 14-15 euros que 7-8 euros, mais où vous n’aurez pas trois tonnes de glace pilée et trop de sucre. Finalement, vous repartirez satisfaits et très probablement en ayant bu seulement un ou deux verres car la qualité est au rendez-vous et vous aurez apprécié chaque gorgée, en bon épicurien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.