Bon Voyage: des hôtels luxueux et écologiques

Bon Voyage fait partie de cette catégorie de livres rangée sous le nom de « livre de table basse » (coffee table book, ça sonne mieux en anglais). Oui mais pas que.  Car Bon Voyage est à la fois un livre élégant et un guide pratique. Leurs auteurs sont partis à la recherche des plus beaux  hôtels au monde, mais pas beaux à tout prix. Ce sont des lieux pleins de charme, élégants mais également respectueux de l’environnement. Ils s’inscrivent tous dans une démarche globale visant à préserver l’environnement, la nature. À prendre soin de ce qui nous entoure.

Il s’agit en majorité de lieux au charme bohème, où l’on peut retrouver une idée de la nature préservée, des espaces ruraux et agricoles où le temps semble s’être arrêté.

Cet écotourisme luxueux vous amènera aussi bien du Japon au Portugal, la Suède à l’Afrique du Sud ou aux États-Unis. Il montre ce qui est possible en terme d’écologie sans pour autant faire de concessions sur le confort, la beauté ou l’harmonie. C’est à la fois inspirant et positif. Tous les acteurs mentionnés sont là pour contribuer à leur façon, pour trouver des solutions à l’échelle de leur métier dans l’hôtellerie.

Faire face au tourisme à toute vitesse

Les hôtels et lodge cités par Bon Voyage sont des lieux où on aimerait s’attarder. Pas un hôtel à découvrir uniquement pour une nuit mais plutôt des propriétés où l’on resterait bien une semaine. Pour totalement s’imprégner de l’atmosphère et de l’ambiance, se laisser porter.

Par exemple, la Finca La Donaira au cœur de l’Andalousie est une grande ferme blanche au milieu des oliviers et des montagnes. Teintes naturelles, intégration parfaite du dans son environnement, et accent mis sur les repas en commun et la cuisine locale riche en huile d’olive.

A contrario, à Amsterdam, l’hôtel QO montre qu’on peut être à la fois très urbain et écologiquement responsable. Sur le toit, on y trouve des serres, qui sont à la fois utilisées de manière éducative pour les écoliers et pour fournir le bar et le restaurant. Les toilettes prennent l’eau recyclée de la douche. Le chauffage provient d’énergie géothermique. Voici une multitude de gestes qui accumulés, font du Qo l’un des hôtels les plus avancés en termes d’écologie. Un exemple inspirant.

Si vous rêvez de la Californie sauvage préservée, une virée à Big Sur est faite pour vous. Au milieu des bois. Dans une tente presque boy-scout à la Wes Anderson, ou dans des cabanes en bois, l’hébergement a tout du charme bohème et spectaculaire. Comme un Richard Brautigan qui se serait encanaillé et embourgeoisé. Chaque hôtel mentionné dans ce Bon Voyage a une manière unique d’apprivoiser l’écologie les défis de demain.

Chacun y va de sa petite idée, de son innovation. Un bel optimisme qui donne envie d’encore mieux choisir, car il n’y a pas de petit geste.

  • Bon Voyage – Editions Gestalten