Yamato, savoureux restaurant japonais d’Ixelles

Yamato, savoureux restaurant japonais dIxelles Belgique Europe Le Voyage
(C) Yamato

Yamato, le restaurant japonaise

Rue Francart 11, 1050 Ixelles, Belgique

Pendant des années, Yamato était la référence en matière de ramens – ces bouillons japonais aux nouilles ondulées, avant même qu’ils ne deviennent à la mode grâce au travail de David Chang.

Puis, départ en retraite, fermeture.

Quelques années plus tard, le lieu reprend vie avec une nouvelle équipe. La décoration n’a pas bougé d’un iota, on y déjeune toujours au comptoir en moins d’une heure (difficile donc d’y venir à plus de deux ou trois ou faites l’ouverture). Les marmites de bouillon mijotent au loin.

Carte courte: des gyozas en entrée (porc-gingembre-ciboule, pâte fondante et grillée, parfaits), et pour les plats, ramen, curry rice ou katsudon. Les trois sont succulents, aussi bien en version sur place que Deliveroo. Par une froide soirée d’hiver, rien de tel que le katsudon, l’équivalent japonais du schnitzel viennois, servi sur un bol de riz tout chaud. Ce qui fait la différence? Quand votre porc pané dore dans la poêle, des oignons fondus sont ajoutés ainsi que de l’oeuf mélangé à du mirin – du vin doux – et une pointe de sauce soja.

Résultat: de charnus morceaux de porc croustillants entourés d’omelette, et un jus qui mélange tous ces composants qui vient couleur et imbiber le riz.

Pour finir sur un coup de maître, à côté, on vous sert également un petit bol de bouillon de porc, gras (c’est un compliment), rond en bouche et tellement plein de saveurs.

Le curry rice, un bon ragoût épicé aux carottes, pommes de terre et viande carbonnade, peut aussi être accompagné de quelques morceaux de tonkatsu (le fameux porc pané). On le déguste à la cuillère pour se retaper après une journée épuisante, parfaite cuisine doudou.

Quant aux ramens, deux bouillons possibles: shoyo ou miso. sobres et efficaces: porc pané, pousses de soja frais, quelques morceaux de bambou, oignons nouveaux ciselés et basta.

Une formule gagnante. Compter autour de 15-20 euros par tête.

Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Bruxelles: Ars Vinorum

Voila une découverte que je dois aux cuisiniers à quatre mains. Aussitôt lu,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.