Turquie: Pudding café-mastic ou kahevesi & sakizli muhallebi, utiliser ses livres 55/136

A , quand nous avions diné au Galata House, j’avais adoré un pudding mastic-café, alors qu’au départ j’étais plutôt sceptique sur l’accord de goûts, de peur que ces deux saveurs puissantes ne s’écrasent l’une l’autre.
En vrai, tout était équilibré et ça se répondait parfaitement.

Du coup, pour un dessert gourmand d’automne, c’était idéal à refaire à la maison. J’ai donc utilisé mon livre “Tatlinin Kitabi” d’Ebru Omurcali, consacré uniquement aux desserts turcs. Le dit bouquin a été ramené d’ et n’a jamais été traduit ni en anglais ni en français donc pour le comprendre, il faut se mettre au turc.

Mais à la longue, ce sont toujours les mêmes mots qui reviennent (lait, sucre, farine, pistache) et avec un peu de bonne volonté et un dico sous la main, j’arrive tout de même à utiliser ce livre très régulièrement.

Si vous n’avez pas la patience de faire de ce travail en amont, soyez content, voila ici une version en français!

Normalement, la recette proposait un pudding citron-mastic (limon pelteli & sakizli muhallebi) mais j’ai donc adapté et troqué quelques ingrédients pour en faire un “kahvesi & sakizli muhallebi”.

Turquie: Pudding café-mastic ou kahevesi & sakizli muhallebi, utiliser ses livres 55/136 Uncategorized

Pour quatre gros gourmands

Faire bouillir 800ml de lait avec 6 càs de sucre + 1 morceau de mastic rapé.
Pendant ce temps, dissoudre 8 càs de maïzena tamisée avec 200ml de lait froid + 1 càc de café en poudre.

Quand le lait bout, baisser le feu et ajouter le mélange maïzena-café et bien mélanger. Faire épaissir tout doucement à feu doux.
Servir dans quatre verres et faire prendre au frais.

Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Salade aux crevettes à la japonaise

Salade aux crevettes Pour un dîner léger et japonisant, rien de tel...
Lire la suite

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.