Portraits de Chine : escale à Chengdu

Portraits de Chine : escale à Chengdu Chine + Hong Kong Le Voyage

Portraits de : escale à Chengdu

Durant notre séjour à Chengdu, dans la province du Sichuan, nous avons fait de belles rencontres. Pas nécessairement des longues conversations. Ni de débats à la française. Plutôt des impressions. Des rencontres fugaces. A la manière d’étoiles filantes, il aurait suffit de détourner le regard pour passer à côté. Voici donc quelques portraits de Chine. Quelques silhouettes qui nous ont attirés. Des détails amusants. Le faussement anecdotique.

Au salon de thé

Le premier portrait, en ouverture a été pris dans un salon de thé. C’est là que l’on vient passer l’après-midi et flâner entre amis – en général entre retraités. On y joue aux cartes ou parfois au mah jong, en picorant des graines de tournesol. La dame était rayonnante et n’a fait que rigoler avec son compagnon. Il se dégageait d’elle une grande sérénité. Une leçon pour apprendre à voir défiler les années avec émerveillement. 

Le couple qui marchait

Dans une ville qui compte presque 15 millions d’habitants, nous avons réussi à croiser plusieurs fois un couple de Tibétains. Elle, avec deux grandes nattes. Lui portait un chapeau de cow boy et avait les yeux vairons. Dans le métro. Au salon de thé. Dans un temps. Tous les jours, nous nous demandions si nous allions les revoir, pour encore se saluer.

Portraits de Chine : escale à Chengdu Chine + Hong Kong Le Voyage

Un stade et des entraînements

Là, ça devait être un raccourci pour aller d’un temple de Chengdu à notre hôtel. Nous nous sommes en fait perdus sur le campus universitaire. C’est celui de la faculté des sports. En pleine nuit, des groupes répètent et font des parades. C’est précis, imposant, maîtrisé.

Vendeurs de rêve

Dans la vitrine d’un bijoutier, une grande affiche photoshoppée. Des maisons alsaciennes et une tour Eiffel. Un couple occidental lisse et faussement amoureux. Puis, un slogan tonitruant: “Meet love Eiffel”.

Portraits de Chine : escale à Chengdu Chine + Hong Kong Le Voyage

Scooter de rue

Parfois, le long des rues, des vendeurs sont là avec quelques produits. On trouve notamment des pomelos roses ou blancs. Il paraît que leur écorce est bonne contre le mal de tête, si vous voulez l’utiliser en casque après avoir mangé la chair.

Le chanteur du parc

Dans un parc à sept heures du matin. Des petits groupes font du tai chi, au milieu des arbres. Certains courent. Un vieux monsieur est torse nu et fait ses vocalises. Tous les matins, sa voix résonne dès que l’on passe le parc. Nous sommes juste à côté de l’opéra chinois. Est-ce un chanteur qui s’entraîne? Est-il simplement un peu sur la lune?

Portraits de Chine : escale à Chengdu Chine + Hong Kong Le Voyage

La fillette en uniforme

En Chine, un des contrastes qui surprend est celui-ci. Une bonne dose de kawaii avec des sacs en peluche, des ongles vernis mignons, des petits personnages de bande dessinée qui ornent les murs du métro. Puis, l’affichage officiel imposant, la faucille et le marteau. Deux mondes pour deux générations?

Le cycliste

Des boulevards à dix voies au milieu de tours et de barres. La banlieue ouest de Chengdu. Un trafic incessant. Au milieu, un monsieur sur son petit vélo. Il transporte des brochettes de bonbons sur le porte bagages.

Le donneur de mouchoirs

A la gare de bus, un moine en toge safran et pourpre passe. A côté, un stand publicitaire. Un commercial sur l’estrade jette des cadeaux à la volée: paquets de mouchoirs, petite peluches en forme de lapin blanc. Les quelques petits vieux aux dos courbés se jettent dessus pour les récupérer.

Portraits de Chine : escale à Chengdu Chine + Hong Kong Le Voyage

Le parieur

Encore un salon de thé de Chengdu. Ici, on ne rigole avec avec le mah jong. Ca parie quelques yuans, et parfois, les passants s’arrêtent quand les parties s’enflamment. Puis, il faut avoir l’attitude : chapeau, montre qui brille, c’est le moment de sortir vos accessoires pour impressionner l’adversaire.

Les ambitieux

Dans le métro, un trentenaire à lunettes porte la mention suivante sur son tee shirt: “Look at what you have in life, you can always have more”. Dans un magasin de fleurs du Culture Park, le slogan est écrit en français : “Telle persévérance, tel acquis”.

Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Envies du moment #7 – L’imprimé Art&Craft et quelques fleurettes

Also in English! Direction Londres , encore une fois, car ces British...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.