L’Ombre dans l’Eau, parfum paysager

LOmbre dans lEau, parfum paysager LArt de Vivre Le Parfum

L'Ombre Dans L'Eau

Le pays imaginaire

En fermant les yeux, certains parfums peuvent nous transporter dans un paysage imaginaire. L’Ombre Dans L’Eau en fait partie.
Ce classique de la maison française Diptyque a été crée par Serge Kalouguine en 1983. Il n’a pas pris une ride.

C’est là que l’on différencie les parfums d’époque, de mode et les éternels. Ceux qui sont là pour prendre l’air du temps ont du mal à résister aux années. A contrario, quand la narration est réussie et nous touche, les parfums sont des déclencheurs d’émotion. Il suffit de le sentir sur une passante en traversant la rue, et le sensoriel resurgit, a lieu instantanément.

Une clairière comme dans Blanche-Neige. Lumière printanière au petit matin. Des gouttes de rosée coulent lentement sur les rosiers qui s’ouvrent lentement. En marchant, nos jambes viennent se frotter aux petits arbustes. En les touchant, les feuilles de cassis se mettent à exprimer toute leur verdeur.
Moite, sensuel, envoûtant. L’Ombre Dans L’Eau est un parfum qui nous envoie dans la plus luxuriante des natures. Une nature en apparence pure et immaculée. Mais en fait, une nature doucement travaillée, orientée, encouragée. A la manière des britanniques, passés maîtres dans cette fausse spontanéité paysagère. Sous nos yeux, l’évidence. Derrière, des heures de minutieux labeur.

Un lieu où tout n’est que volute de couleurs végétales et aquatiques. Pensez aux fresques naturalistes. Aux jardins anglais de Camille Pissarro. Bien plus qu’une odeur, l’Ombre dans l’Eau est un parfum impressionniste.

Dans le même registre, essayez également la bougie Baies, qui a quelques facettes communes avec L’Ombre Dans L’Eau, et notamment cette capacité à créer une identité olfactive verte et joyeuse.

Written By
Voir plus d'articles de Fanny

Anteb Restaurant Yerevan

Anteb Restaurant Yerevan Yerevan, la suite, et cette fois ci, direction Anteb...
Lire la suite

Laisser un commentaire