Lille : Brasserie André, un restaurant hors du temps

Je n’aime pas spécialement . Mais j’aime bien manger. J’aime bien manger de bons plats. J’aime bien manger dans de jolis lieux. Des lieux qui ont une histoire à raconter. Des lieux avec une âme. Par exemple, j’aime bien manger à la Brasserie André.

Lille : Brasserie André, un restaurant hors du temps Culture + Livres Europe France LArt de Vivre Le Voyage

Elle n’est pourtant pas très bien située, la Brasserie André. Plantée là au milieu des pavés de la rue de Béthune, coincée entre les magasins de grandes chaines qu’il y a partout sur terre. Comme un beau perroquet, rouge et bleu et jaune et vert, au milieu d’un gros groupe de pigeons bossus.
Mais, à la Brasserie André, on peut y entrer et laisser le monde sur le pas de la porte. Ne vous inquiétez pas, il vous y attendra sagement. Vous le retrouverez intact quand vous en ressortirez, avec ses journées de travail abrutissantes, ses banquiers au sourires froids comme la cuvette des toilettes, et ses millions de voitures qui filent dans un sens pendant que d’autres filent à l’opposé, jusqu’au bout de l’ennui.

Brasserie André

71 Rue de Béthune, 59800 Lille

A la Brasserie André, vous voici installé sur une banquette en cuir marron, avec de petites fleurs roses cousues sur le tissu qui termine le dossier. Votre veste est accrochée sur un petit pendant doré, au milieu des grandes planches de bois lustrées qui recouvrent les murs. Une bière et un os à moelle posés sur la table – ou un vin rouge et un confit de canard, ou un café et une crêpe Suzette, ça marche aussi très bien . Vous pourrez regarder les vitraux verts et rouges, les assiettes de porcelaine aux fleurs entremêlées, les couverts brillants comme des étoiles ménagères et vous imaginer poète.

Poète du dix-neuvième siècle, avec son petit carnet rangé dans la poche de son pantalon. Prêt à y noter tout ce qui lui passe par la tête, à traduire en mots l’univers que lui seul voit. A retranscrire toutes les émotions qu’il ressent, à coucher sur papier son cœur et son âme et ses entrailles fumantes.
Ou alors peintre. Un peintre du dix-septième siècle, avec ses taches de peinture sur le bout des chaussures, et sur les manches de sa chemise et sur le bas de son pantalon. En pause, une courte pause, avant de remettre sur toile les paysages fantastiques et les scènes hantées qui se cachent dans les recoins de son imagination.

Lille : Brasserie André, un restaurant hors du temps Culture + Livres Europe France LArt de Vivre Le Voyage

Ou alors voleur. Un voleur professionnel, en train de planifier son prochain coup. Un gros coup, avec un gros coffre rempli d’or et de grandes pièces aux murs recouverts de tableaux magnifiques. De petites vitrines pleines de diamants. Un dernier gros coup, un dernier gros coup avant la retraite. Un dernier gros coup avant de vivre la belle vie, les doigts de pieds en apesanteur au bord d’une mer turquoise. Avec du sable fin, un grand ciel bleu, des cocktails dans des noix de coco et des femmes parfaites avec des seins, des seins beaux comme une pinte bien fraîche à la sortie du bureau. Ou alors pourquoi pas homme politique, tiens. Homme politique dans ses beaux vêtements avec ses joues rougeoyantes. Son menton douillet comme un fauteuil en tapisserie, prêt à retourner s’asseoir, là-haut, au sommet de la pyramide sociale, en mangeant de belles cuisses de poulet rôti.

Oui, vous pouvez vous imaginer tout ça, à la Brasserie André. Vous pouvez manger de bons plats typiques. Boire quelques verres, jusqu’à être un petit peu saoul. Profiter de ce monde suranné fait de tables et de chaises, de bois et de verre, d’ombre et de lumière, de cuivre et de porcelaine, avant de ressortir. Comme prévu, le monde vous aura attendu, sagement étalé dans le caniveau, prêt à vous recouvrir comme une averse d’automne.

Dans tous les cas, vous pourrez toujours retourner à la Brasserie André, prendre une petite pause hors du temps. Peut-être cette fois-ci serez-vous roi. Ou alors pirate.

Tags from the story
,
Voir plus d'articles de Axel Clody

Le Grand Musée du Parfum, Paris

Au Grand Musée du Parfum, de petites boules cuivrées flottent au milieu...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.