L’âme d’un quartier de Londres

L’âme d’un quartier de Londres Europe Le Voyage Royaume-Uni

L'âme d'un quartier de Londres

Ode à la curiosité

A chaque séjour dans la capitale britannique, l’émotion reste intacte. Il y a toujours une part de mystère qui ne permet pas d’expliquer pourquoi cette énergie dans chaque quartier de . Pourquoi ce dynamisme, est là et pas ailleurs. On pourrait se plonger dans des recherches, parler de concordances de circonstances. Trouver des raisons rationnelles parfaitement valables et véridiques. Et pourtant. Il manquerait une pointe de magie. L’architecture londonienne fascine.

Sa diversité nourrit la curiosité. Traditionnellement, quand on parle de ville nourrissant la créativité, Berlin vient en tête en premier. Pourtant, tout y semble plus lisse, plus homogène, des larges avenues vides aux allures quasiment copiées collées de ses habitants.

Peu importe le quartier de Londres, du plus opulent au plus working class, l’animation règne. Pas un bloc ne se ressemble. Paris est une ville merveilleuse, mais à force de succession de bâtiments haussmanniens, l’envie d’aller voir ce qui se cache dans la rue juste après se fane. s’observe paisiblement, de la terrasse d’un café.

Londres se vit, se traverse. Sur une bicyclette en tentant de conduire à gauche. Parfois sous un lumineux soleil. Parfois sous d’intenses averses pour s’imaginer être le personnage principal d’une comédie romantique. Au premier étage d’un bus rouge, pour retrouver son âme d’enfant. Dans le métro, avec son mind the gap qui résonne à chaque station. Au fond d’un taxi, l’immensité qui défile sous vos yeux. Les bâtiments iconiques se succèdent. Au loin, the Shard sur la rive Sud de la tamise. Là, the Gherkin et la rutilante City. A pied pendant des heures.

Chaque quartier de Londres a sa spécificité. Shoreditch, vibrante, industrielle, créative, excessive. Victoria Park, paisible et verdoyant. Notting Hill, ses maisons colorées, son carnaval caribéen. Mayfair, le luxe classique.

Mais s’il devait n’en rester qu’un, le plus beau de tous, cela sera South Kensington. C’est là que vous verrez le plus de mews, ces anciennes écuries devenues impasses. Elles abritent les maisonnettes les plus charmantes que vous puissiez imaginer. Coloris pastels, succession de pots de fleurs. Voici des havres de paix verdoyants.

Laissez-les venir à vous, ne regardez pas en avance où ils se situent. Déambulez, soyez curieux et allez toujours voir une rue plus loin si elle ne réserve pas une surprise supplémentaire. Vous trouverez peut-être un imposant bâtiment georgien à la place, avec ses proportions délicates et ses corniches embellies. Un flamboyant immeuble victorien, rouge poudré, avec ses apparats néo-gothiques. Puis, un mew viendra accrocher votre regard, vous aurez envie d’y faire quelques pas de danse à la Gene Kelly. Chaque découverte sera une joie supplémentaire.

Se rendre à Londres: Le trajet prend à peine deux heures en Eurostar direct de , 1h20 en partance de . Classe Standard à partir de 39 € l’aller, basé sur un aller-retour obligatoire. Classe Standard Premier à partir de 119 € l’aller. Classe Business Premier à 285 € l’aller.

L’âme d’un quartier de Londres Europe Le Voyage Royaume-Uni
L’âme d’un quartier de Londres Europe Le Voyage Royaume-Uni
L’âme d’un quartier de Londres Europe Le Voyage Royaume-Uni
L’âme d’un quartier de Londres Europe Le Voyage Royaume-Uni
L’âme d’un quartier de Londres Europe Le Voyage Royaume-Uni
L’âme d’un quartier de Londres Europe Le Voyage Royaume-Uni
L’âme d’un quartier de Londres Europe Le Voyage Royaume-Uni

Tags from the story
Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Faire son sirop de sureau (elderflower cordial)

Faire son sirop de sureau Vous avez vu la gelée aux fruits...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.