Istanbul: Burgazada, l’île bienfaisante

Istanbul: Burgazada, lîle bienfaisante Culture + Livres LArt de Vivre Le Voyage Turquie

Burgazada, l'île bienfaisante

Quand le temps s'arrête

Au large d’Istanbul, à moins d’une demi-heure de bâteau, voici Burgazada, un havre de paix qu’il aurait été difficile d’imaginer aussi proche d’une ville bouillonnante. Ici, le temps s’arrête, on ne regarde plus sa montre mais des moulins colorés qui tournent au gré du vent, sur chaque balcon, dans chaque pot de fleur. Les voitures sont remplacées par des calèches et les scooters disparaissent au profit de colonies de bébés chats qui bronzent sur les escaliers de la ville.

L’île peut aussi se parcourir à pied pour découvrir des petites plages charmantes et quasi désertes. Comme un paradis perdu, là, vous voici seul au monde, avec simplement un ou deux Turcs assoupis sur leurs planches de surf et qui reviennent sur la terre ferme pour se faire griller quelques poissons ou partager une bière fraîche avec vous.

Partout, la végétation s’immisce, des bougainvilliers qui ont la taille d’épicéas, des lauriers blancs et roses aussi grands que des palmiers. Au port, les petits restaurants servent des mezzes mais aussi des spécialités grecques, une communauté y résidant. Burgazada est une respiration quand on veut s’échapper du brouhaha de la métropole. Il n’y a pas de milliers d’activités à faire, et c’est pour cela qu’on s’y sent si bien. Profiter de la beauté du quotidien, de la douce chaleur de l’après-midi et du parfum des fleurs.

Istanbul: Burgazada, lîle bienfaisante Culture + Livres LArt de Vivre Le Voyage Turquie

Débarquement nocturne
En compagnie de mouettes
Et du chant du muezzin

 

Des ombres noires défilent
Khôl autour des yeux
Accrochées à leurs portables
Odeur de jasmin et d’oud

Istanbul: Burgazada, lîle bienfaisante Culture + Livres LArt de Vivre Le Voyage Turquie

Une sieste m’enfonce dans le transat
m’aspire comme un siphon
En un clin d’oeil
s’éveiller
Axel mange des pistaches
une mouette me scrute

 

Je veux autant de belles choses
Qu’il y a de fleurs à cueillir
Une prairie de marguerites
Faire la sieste, te voir sourire

Istanbul: Burgazada, lîle bienfaisante Culture + Livres LArt de Vivre Le Voyage Turquie

Quand tout sera terminé
J’aurai encore
Les cheveux salés
Et un coup de soleil sur les hanches
Pour me rappeler que c’était vrai

Istanbul: Burgazada, lîle bienfaisante Culture + Livres LArt de Vivre Le Voyage Turquie

Istanbul: Burgazada, lîle bienfaisante Culture + Livres LArt de Vivre Le Voyage Turquie

Istanbul: Burgazada, lîle bienfaisante Culture + Livres LArt de Vivre Le Voyage Turquie

Tags from the story
,
Voir plus d'articles de Fanny Broissand

Un diner polonais: Barcz (soupe de betterave)

Monsieur G et Monsieur D sont de grands amoureux de la Pologne, alors...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.