Antilliaanse Feesten

On y était: Antilliaanse Feesten, le festival où danser

Le temps d’un week-end, à Hoogstraten, on vit à l’heure caribéenne.

Durant les Antilliaanse Feesten, ce village à la frontière entre la et les Pays-Bas se transforme en piste de danse géante. Tout débute quand vous vous installez au camping. Peu de mini tentes et sacs à dos riquiquis, ici, on ne rigole pas avec l’art de se prélasser confortablement: Atmosphère chaleureuse avec transats, barbecues qui chauffent, et soundsystems à fond les ballons pour se mettre dans l’ambiance.
Antilliaanse Feesten LArt de Vivre La Culture

Les drapeaux du Surinam, de Colombie ou d’Aruba flottent et on musarde sur le Malecon, sirotant un mojito ou en faisant une pause domino.

Le vendredi, les festivaliers ont pu profiter du show de Kassav, le fameux groupe de zouk guadeloupéen, tandis que Fay Ann Lyons a mis le feu avec sa soca de Trinité

Puis, le samedi, les concerts se succèdent, de Burning Flames et leur calypso old-school mais toujours aussi efficace, au jeune trio haitien de Carimi, pour une pop-zouk qui plaît aux ados.

Nous avons également beaucoup apprécié les londoniens de The Skints, avec leur ska matiné de dub, arrivant à être simultanément planant et entraînant (oui, nous vous laissons donc imaginer comment danser dessus et synchroniser vos mouvements :-)).


Quand un petit creux se fait sentir, c’est là que l’on jubile: Oubliez les hotdogs fadasses de festivals, ici on se régale et les spécialités nous font tourner la tête: Aux stands surinamais, on se délecte d’une à la cacahuète et d’un bara, gros beignet épicé garni de poulet effiloché et concombre croquant, sur lequel on rajoute une sauce onctueuse aux pommes de terre.Antilliaanse Feesten LArt de Vivre La Culture

Pour les plus téméraires, un chutney au piment à la mangue vous tend les bras, mais attention, on en connaît certains l’ayant tartiné allégrement, et ayant passé une heure larmoyante et douloureuse…

Vous pouviez également opter pour des empanadas au quinoa, des tacos au porc confit, ou, comme ici, des arepas colombiens, au poulet, avec salsa verde. En sucré, des bananes frites à la cannelle ou des churros croustillants finissent de vous satisfaire.

Un cocktail et un cigare plus tard – hé oui, c’est probablement le seul festival à proposer un tel stand -, vous voici repartis prêt à célébrer.

Gente de Zona a allégrement brassé des airs de salsa, des rythmes plus saccadés et des voix plus raggas, pour redéfinir le Cubaton.


Puis, pour terminer la soirée, rien ne vaut Bunji Garlin, et son ragga plus urbain, qui nous amène tout de suite à Port d’Espagne. Voici donc un festival comme on les aime, qui sort des sentiers battus et permet de passer deux jours à s’amuser, se régaler, et festoyer. On attend donc la prochaine édition avec impatience !


Plus d’infos?
Antilliaanse Feesten
http://antilliaansefeesten.be/fr/

Bonus: Un documentaire sympa a été réalisé par une chaîne néerlandaise, si le coeur vous en dit.

Written By
Voir plus d'articles de Fanny

Aubergine farcie corse

Aubergine farcie corse Une recette corse un peu modifiée. En effet, au départ...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.